20220517_Maasailand_concrete_pad

Continent / Pays

Afrique
Tanzanie

Organisation

GAiN-Switzerland

Partenaires

GAiN Tanzanie

Durée du projet

2023-2024

Domaines

Santé, WASH (eau, assainissement et hygiène)

Budget

 CHF 446’066.-

Agenda 2030

bonne-sante-bien-etre
egalite-entre-les-sexes
eau-propre-et-assainissement

Autres projets :

Jethro Burkina Faso
Verein Jéthro

Introduction à une agriculture de conservation productive pour 2900 paysans burkinabè

Image1
Projet-CPT-Congo

Formation d’aumôniers d’hôpitaux

RS161609_MDG124_EWS_Madagascar_Mutlirisk_mapping_Cédric R_2022_IMG_2234
Medair

Réduire l'impact des catastrophes naturelles à Madagascar

SAM global

Expérience d'apprentissage intégral

Title pic_Pisciculture_Fevrier 2021_4
Chryzalid

« Centre Onésime», réhabilitation par la formation agricole et la promotion des liens familiaux

Accès à l'eau potable et promotion de l'égalité des genres

Dans les zones rurales de Tanzanie, 55% de la population n'a pas accès à l'eau potable. Beaucoup utilisent de l'eau de surface non traitée, provenant directement d'une rivière, d'un lac ou d'un plan d'eau similaire. Par conséquent, les maladies transmises par l'eau sont fréquentes. Les enfants sont les plus touchés, car l'eau sale a un effet négatif sur leur croissance et entraîne parfois même leur mort.

La tribu Massai, installée dans la région de Simanjiro au nord de la Tanzanie, est particulièrement touchée par ces conditions. La région est très sèche, si bien que les femmes doivent souvent marcher pendant six heures jusqu'à des puits pour pouvoir approvisionner leur famille et leur bétail en eau. C'est pourquoi, dans le cadre de ce projet, 10 villages totalisant environ 10'000 personnes  seront équipées chaque année en points d’eaupotable , ce qui améliore durablement leur santé. De plus, des formations à l'hygiène et à la sensibilisation au genre seront proposées dans les villages, car les femmes sont considérées comme inférieures dans la société massai . Dans les formations , la communication entre les genres sera renforcée afin de promouvoir une compréhension et un respect mutuels du rôle de chacun. De même, dans les formations sur l'hygiène et la gestion du  nouveau système d'approvisionnement en eau, une attention particulière sera accordée  aux femmes, car ce sont elles qui sont en priorité  touchées par ce changement.

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles