Title pic_Pisciculture_Fevrier 2021_4

Continent / Pays

Afrique
Côte d'Ivoire

Organisation

Chryzalid

Partenaires

Fraternité des prisons de Côte d’Ivoire

Durée du projet

2022 - 2024

Domaines

Agroécologie, Éducation

Budget

CHF 584'486.-

Agenda 2030

faim-zero
bonne-sante-bien-etre
education-de-qualite
paix-justice-et-institutions-efficaces

Autres projets :

20220517_Maasailand_concrete_pad
GAiN-Switzerland

Accès à l'eau potable et promotion de l'égalité des genres

IMG_8093
Partner Aid International

«Centre de formation Amnougar» pour jeunes en situation de handicap

Hygiene training
PLV Suisse

Accès à l’eau potable, Assainissement & hygiène

Jethro Burkina Faso
Verein Jéthro

Introduction à une agriculture de conservation productive pour 2900 paysans burkinabè

title pic_AlTa-1348091
Mission Evangélique au Tchad

Atelier et filière mécanique auto au centre de formation polytechnique Al Tatawwur

« Centre Onésime», réhabilitation par la formation agricole et la promotion des liens familiaux

En Côte d’Ivoire, la délinquance juvénile est fréquente et les jeunes en conflit avec la loi ne sortent que très rarement de leur situation du fait du peu de mesures favorisant leur réinsertion. Au-delà du manque de prévention et d’alternatives à l’emprisonnement, ces mineurs sont bien souvent libérés sans suivi et sans structures de formations professionnelles adaptées. De plus, les ruptures familiales souvent induites par ces situations augmentent encore la probabilité d’un retour à la délinquance.

Pour répondre à cette problématique, l’association Chryzalid et ses partenaires locaux ont mis en place un centre de réhabilitation mixte avec trois objectifs :

  • la réinsertion sociale : par un suivi psychologique, sportif, créatif des jeunes, de la sensibilisation, des cours d’éducation civique et le traitement des addictions.
  • la réinsertion professionnelle : par des formations théoriques et pratiques en agriculture, pisciculture et agroécologie ainsi que des stages externes.
  • la réinsertion familiale : par la recherche de parents ou autre référents et la promotion des liens familiaux.

Actuellement, le projet cherche à renforcer ses infrastructures et la qualité du suivi de réinsertion après le départ du centre. Un des objectifs est de valoriser le statut des pensionnaires expérimentés comme mentors tout en développant la sensibilisation et les interactions avec le village.

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles