Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation

Continent / Pays

Afrique
Ouganda

Organisation

TearFund Schweiz

Partenaires

CaRNaC

Durée du projet

2019-2022

Domaines

Droits humains, Éducation

Budget

 CHF 270’819.-

Agenda 2030

Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation
Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation
Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation
Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation

Autres projets :

Jethro Burkina Faso
Verein Jéthro

Introduction à une agriculture de conservation productive pour 2900 paysans burkinabè

« Centre Onésime», réhabilitation par la formation agricole et la promotion des liens familiaux
Chryzalid

« Centre Onésime», réhabilitation par la formation agricole et la promotion des liens familiaux

Réalisation d’une plateforme numérique de suivi géolocalisé des personnes handicapées au Cameroun
Mission Evangélique Braille (MEB)

Réalisation d’une plateforme numérique de suivi géolocalisé des personnes handicapées au Cameroun

Dignité et mobilité retrouvée pour les personnes en situation de handicap physique
Morija

Dignité et mobilité retrouvée pour les personnes en situation de handicap physique

Stabilisation des familles des victimes de viols et violences sexuelles dans l’aire de santé de Katogota en Territoire d’Uvira par les activités de sécurité alimentaire et moyens de subsistance
FH Suisse

Stabilisation des familles des victimes de viols et violences sexuelles dans l’aire de santé de Katogota en Territoire d’Uvira par les activités de sécurité alimentaire et moyens de subsistance

Protection intégrée de l’enfance contre le travail forcé et la descolarisation

En raison de l’extrême pauvreté, la plupart des parents doivent envoyer leurs enfants au travail au lieu de l’école. Les cadres réglementaires ne sont pas assez forts pour empêcher l’exploitation des enfants. Ni les autorités, ni les parents ou enfants ne sont conscients des droits des enfants et la façon de les protéger. Une connaissance pauvre des méthodes agricoles efficaces, le manque d’activités génératrices de revenus, et le bas niveau d’éducation empêche la communauté de sortir du cercle de la pauvreté. L’objectif est de travailler à la formation et au plaidoyer auprès des différents acteurs locaux afin de sortir durablement les enfants du travail forcé, notamment dans les mines d’or. Au total, plus de 7’000 enfants seront formés sur leurs droits et capables de les revendiquer. 

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles