Un personnel de santé qualifié pour soigner les plus démunis du district de Chattogram (Phase II)

Continent / Pays

Asie
Bangladesh

Organisation

Service de Mission et d'entraide (SME)

Partenaires

Apab

Durée du projet

2021-2024

Domaines

Santé, WASH (eau, assainissement et hygiène)

Budget

CHF 732’643.-

Agenda 2030

Un personnel de santé qualifié pour soigner les plus démunis du district de Chattogram (Phase II)
Un personnel de santé qualifié pour soigner les plus démunis du district de Chattogram (Phase II)
Un personnel de santé qualifié pour soigner les plus démunis du district de Chattogram (Phase II)

Autres projets :

Dignité et mobilité retrouvée pour les personnes en situation de handicap physique
Morija

Dignité et mobilité retrouvée pour les personnes en situation de handicap physique

Atelier et filière mécanique auto au centre de formation polytechnique Al Tatawwur
Mission Evangélique au Tchad

Atelier et filière mécanique auto au centre de formation polytechnique Al Tatawwur

PROSARG : Sécurité Alimentaire et Résilience au Guéra
Mission Evangélique au Tchad

PROSARG : Sécurité Alimentaire et Résilience au Guéra

PROMOSOL : Promouvoir l’énergie solaire et préserver l’environnement
Mission Evangélique au Tchad

PROMOSOL : Promouvoir l’énergie solaire et préserver l’environnement

Stabilisation des familles des victimes de viols et violences sexuelles dans l’aire de santé de Katogota en Territoire d’Uvira par les activités de sécurité alimentaire et moyens de subsistance
FH Suisse

Stabilisation des familles des victimes de viols et violences sexuelles dans l’aire de santé de Katogota en Territoire d’Uvira par les activités de sécurité alimentaire et moyens de subsistance

Un personnel de santé qualifié pour soigner les plus démunis du district de Chattogram (Phase II)

Au Bangladesh, la pression sur le système de santé est énorme, notamment à cause d’une forte démographie et densité de population. Les structures de l’Etat sont surchargées et les structures privées n’ont généralement pas comme priorité les plus pauvres et vulnérables.
Le projet vise à améliorer l’accès aux soins pour ces populations marginalisées, en particulier les minorités ethniques, souvent discriminées. La qualité des soins et des soignants est une priorité, raison pour laquelle un programme de formation continue et de coaching des jeunes diplômés est mis en place. L’hôpital souhaite développer dans cette phase de nouveaux services de santé, notamment la chirurgie et la physiothérapie.
Dans les villages reculés de la région, le projet intervient à travers l’amélioration de l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène, et promeut la santé communautaire à travers la mise en place de cliniques mobiles.

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles